Newsroom

Chetwode, spécialiste du financement alternatif : interview de B SMART

Interview financement alternatif

Chetwode, spécialiste du financement alternatif, aide depuis 2003, les entreprises à lever des financements garantis par leurs actifs (principalement leurs équipements de production). Vous trouverez dans cet article la retranscription de l’interview de Jean-Baptiste Magnen dans l’émission Enjeux & Priorités de la chaine B SMART, média d’information spécialisé sur l’économie et la finance. Cette interview a été réalisée par le journaliste économique Jean-Marc Sylvestre. Il a été journaliste sur TF1, LCI et i-télé (CNEWS aujourd’hui) avant de rejoindre B SMART. 

1. Pratiquez-vous le financement alternatif ?

JBM : Oui, le financement alternatif vient compléter les financements des banques. C’est de la dette. Nous travaillons beaucoup avec des entreprises industrielles mais aussi d’autres sociétés qui ont des actifs supplémentaires à proposer en garantie que cela soit leur machine, leurs équipements, leurs stocks parfois même de l’immobilier. 

2. Faut-il que ces actifs soient dégagés de toutes garanties ?

JBM : Nous travaillons avec les actifs libres de droits qui peuvent être soient des actifs neufs soient des actifs existants. Nous avons à ce moment-là la possibilité de les racheter ou les prendre en garantie mais il faut qu’ils soit libres.

3. Vous êtes ni banquier, ni institution financière ?

JBM : Nous sommes conseil en investissement. Nous aidons les entreprises et nous travaillons avec des fonds d’investissement qui sont des partenaires.

4. Vous pouvez faire le montage financier mais cela n'est pas vous qui apportez les fonds ?

JBM : Non. C’est nous qui dirigeons les fonds mais cela n’est pas nous qui octroyons les fonds.

5. C'est un métier particulier, cela n'est pas nouveau ?

JBM : Oui, cela existe depuis longtemps. Nous l’avons systématisé dans le domaine des financements industriels. 

 

6. Y-a-t-il des besoins dans ce type de financement alternatif ?

JBM : Oui, il y a des besoins, surtout depuis mars 2021 notamment depuis le Covid.

 

7. Avez-vous senti le Covid dans les entreprises ?

JBM : 2020 était une année complètement atone pour nous parce que soit les entreprises n’avaient pas de projet de développement et donc pas de projet de financement soit elles avaient des PGE (prêts garanti état). Aujourd’hui, les entreprises ont de nouveaux des projets de croissance et donc des besoins de lever des financements.

 

8. Qu'est-ce que vous apportez de plus qu'un banquier traditionnel ?

JBM : Nous apportons notre compréhension des besoins des grosses PME et des ETI. Nous amenons notre réseau de partenaires financiers. Nous travaillons en partenariat avec des fonds de dettes et nous apportons nos 15 ans d’experience.

9. Quel est votre business model ?

JBM : Nous avons des commissions de montage à la mise en place des financements, des honoraires et après selon les fonds d’investissement nous en avons sur le suivi des projets de financement (il y a en interne des experts techniques qui vont dans les entreprises qui vérifient le bon état de maintenance…).

10. Quel est le rapport entre votre activité et le nom de la société ?

JBM : La société a été créée par des associés français et anglais. C’est un nom anglais. Un manoir près d’Oxford

 

 

Voir l’interview de Jean-Baptiste Magnen dans l’émission Enjeux & Priorités sur B SMART, média d’information sur l’économie et la finance.

La revue de presse du financement industriel

Inscrivez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter​


Loading