Financement collatéralisé: Le fonds ABL2 présenté au Cercle de l’Union Interalliée

Le mardi 4 juin 2019, le prestigieux Cercle de l’Union Interalliée accueillait le petit-déjeuner de lancement du fonds ABL2, récemment créé par Acofi et ChetWode et dédié au financement collatéralisé des entreprises.

Cabinets conseil, avocats et prescripteurs, s’étaient réunis pour découvrir le fonds ABL2 (Asset Based Lending), successeur du fonds PLS (Predirec Leasing Stratégique) qui avait investi un total de 200m€ dans des actifs industriels.

Nicolas Fourt, Directeur Délégué d’Acofi Gestion, et Jean-Baptiste Magnen, Président de ChetWode, ont ouvert le débat avec un bref retour sur les performances du fonds PLS, appuyé par le témoignage de Stéphane Rigaut, ancien Directeur Général Entoilage pour le Groupe Chargeurs.

Lourdement impacté par la crise de 2009, le métier Chargeurs Entoilage avait enregistré une forte réduction de son chiffre d’affaires suivi d’un désengagement temporaire de ses partenaires bancaires historiques. En 2014 et 2016, le vaisseau amiral de Chargeurs Entoilage, Lainière de Picardie, avait été le premier bénéficiaire du fonds PLS (ABL1) au travers de deux financements, de chacun 6.5 M €. Stéphane Rigaut a salué l’engagement et la confiance de ChetWode et Acofi qui ont permis d’accompagner Chargeurs Entoilage dans le rebond de son activité, de renforcer sa position de leader mondial de l’entoilage tricotté tout en anticipant le respect de ses engagements de remboursement  bancaires .

Nicolas Fourt a ensuite repris la parole pour présenter les principales caractéristiques du fonds ABL2 en précisant notamment les critères d’intervention et le calendrier d’investissement. A ce jour, 70m€ ont été investis ou engagés; un second closing est prévu le 15 juin 2019, portant le fonds à 200m€. Avec un objectif d’investissement de 3 à 25m€ par transaction, le fonds ABL2 cible les entreprises cherchant un complément aux financements bancaires pour accompagner leur croissance et offrant des collatéraux de qualité: équipements industriels (2/3 du fonds), stocks, immobilier d’entreprise… (1/3 du fonds).

Jean-Baptiste Magnen, Président de ChetWode, est alors revenu sur le financement des équipements industriels, avec un focus sur l’expertise de ChetWode en matière de valorisation des actifs industriels et les critères d’éligibilité des actifs.

Une séance de questions-réponses a clôturé le débat sur le financement collatéralisé des entreprises.

Posted in Actualités.